Vous avez fait poser un parquet il y a peu avec une finition huilée mais vous ne savez pas comment l’entretenir ? Voici tous nos conseils d’entretien et de nettoyage pour prendre soin de votre parquet afin de le protéger durablement.

L’entretien d’un parquet huilé

Afin de conserver le bel aspect de votre parquet et le faire durer dans le temps, il est recommandé d’entretenir son parquet huilé tous les 1 à 3 ans. Voici quelques points à prendre en considération :

    • • Utiliser un produit spécial à base d’huile pour l’entretien et la protection tel que par exemple le rénovateur pour parquet huilés de la marque Bona. Il est spécialement conçu pour conserver l’aspect du parquet.
    • • Si votre parquet huilé a été posé dans une pièce où les risques d’écoulement d’eau sont élevés (cuisine ou salle de bain), nous vous conseillons d’appliquer notre raviveur Bona Oil Refresher. Il va vous permettre d’ajouter une couche de protection supplémentaire et d’ainsi augmenter la durée de vie de votre nouveau parquet. Le raviveur Bona Oil Refresher a la particularité de pouvoir être appliqué selon les besoins. Cependant, en règle générale quelques applications annuelles suffisent. Assurez-vous avant chaque nouvelle application du produit d’avoir un sol propre.

Le nettoyage d’un parquet huilé

Pour le nettoyage de votre parquet huilé, deux solutions s’offrent à vous :

      • • Le nettoyage à sec pour dépoussiérer votre parquet : pour cela passez l’aspirateur ou balayez votre sol afin d’enlever toute la poussière puis, si nécessaire, retirez les tâches avec un balai spray
      • • Le nettoyage humide pour détacher votre parquet : nous vous conseillons d’utiliser un balai nettoyeur avec la solution de savon d’huile Bona et de l’eau (2%) ensuite, essuyez dans le sens du parquet.

En conclusion, le parquet huilé nécessite un entretien fréquent contrairement au parquet verni mais celui-ci peut-être bien plus rapidement en appliquant de nouvelles couches d’huile lorsqu’il commence à s’user.

Avant, pendant et après la pose d’un parquet vous aurez besoin de divers outils et produits de finition et d’entretien. Dans cet article, retrouvez une liste non-exhaustive qui vous permettra de réaliser votre pose dans les meilleures conditions.

Avant la pose

Il est obligatoire de poser une sous-couche avant son parquet afin de créer une isolation thermique et phonique. Ainsi, vous aurez besoin de votre rouleau de sous-couche, d’une agrafeuse pour fixer la sous-couche et d’un cutter pour découper la sous-couche aux bonnes dimensions.

Pendant la pose

Après avoir posé votre sous-couche, vous pourrez ensuite vous attaquer à la pose des lames de parquet. Pour cela, il vous faudra un mètre pour mesurer la pièce et connaître la longueur de vos planches de parquet, un crayon à papier et une équerre pour faire des marques avant le découpage de votre lame, une scie sauteuse pour découper vos lames, un marteau et une cale à frapper afin d’assembler les planches entre elles.

Après la pose

Enfin après la pose, il vous faudra l’un de ses trois produits selon le choix de votre finition : du vitrificateur, de l’huile ou de la cire. De plus, afin de bien entretenir votre parquet vous aurez besoin d’un nettoyant pour parquet et d’un balai microfibre.

Parquet Goubard est spécialiste dans la pose de parquet depuis plus de 70 ans. Ainsi, nous réalisons tous types de pose de parquet et de finition afin d’embellir votre intérieur. Contactez-nous si vous souhaitez un devis.

Vous rêvez de mettre du parquet dans votre cuisine mais vous avez peur que de l’eau s’infiltre et vienne gâcher votre revêtement ? Voici tout ce que vous devez savoir et les erreurs à absolument éviter.

Choisir le bon parquet adapté

À l’instar de la salle de bain, la cuisine est une pièce humide dans laquelle tous les types de parquet ne sont pas compatibles. En effet, il faut opter pour des essences de bois dur qui sont naturellement plus résistants tels que l’acacia, le chêne, l’érable, le frêne, le wengé, etc.

De plus, afin de limiter l’infiltration de l’eau vous allez pouvoir jouer sur le type de pose. Il est vrai que la pose collée est celle qui est largement choisie pour les pièces dites humides. Le parquet étant collé cela permet d’éviter que le parquet se mette à gondoler dû aux projections d’eau.

Enfin, la finition joue également un rôle essentiel. Vous pouvez choisir toutes les finitions que vous souhaitez sauf la vitrification. En effet, les finitions huilées ou vernis permettent de nourrir et de protéger le bois en profondeur.

Les erreurs à éviter

    • • Mettre du bois tendre

En effet, le bois tendre tel que le bambou, le noyer, le merisier, le sapin, l’épicéa, etc. ne permet pas de résister à tous les chocs qu’il pourrait y avoir dans une cuisine.

    • • Choisir des essences de bois non traitées

Afin de supporter au mieux les éventuelles projections d’eau, il faut éviter de poser du parquet aux essences de bois non traitées qui ne seraient pas assez résistantes.

    • • Choisir la pose flottante

La pose flottante est à bannir dans une cuisine puisque de l’eau risque de s’infiltrer entre les lames et faire gondoler votre parquet.

    • • Vitrifier le parquet

Il faut complètement éviter de vitrifier un parquet dans une pièce humide. En effet, il aura tendance à se rayer beaucoup plus facilement.

    • • Mettre les meubles avant la pose du parquet

Bien que poser vos meubles après votre parquet ne permettra pas à ce qu’ils soient aussi stables que s’ils étaient posés avant cela évite les risques d’infiltration d’eau notamment en cas de fuite.